female doctor with administrator

15 et 16 novembre 2019, Aéroport international de Zurich

Sécurité des patients et pression des coûts sont-elles antinomiques ?

Conférence pour des cadres dirigeants dans le secteur des soins de santé

Polymédication et MPI

progress ! La sécurité de la médication en EMS

La synthèse du projet de base du programme pilote national

Fondation Sécurité des patients Suisse

Au travail, des erreurs se produisent.

Centre national de compétences pour une culture de sécurité cohérente et constructive

Programmes pilotes nationaux progress !

Pour renforcer la sécurité des patients de manière durable.

Programmes de qualité avec le soutien de l'OFSP

S'abonner à la lettre d'information

News

La multiprofessionnalité au service de la sécurité des patients

La sécurité psychologique est essentielle au succès du travail d’équipe. C’est ce qu’écrit Julia Boysen, directrice de la Fondation Sécurité des patients Suisse, dans le numéro d’avril du magazine Competence.

Paper of the Month

Systèmes d’alerte de dosage informatisés aux soins intensifs

Les systèmes informatiques qui secondent les professionnels dans leurs décisions et leurs actes concentrent d’importants espoirs en matière d’amélioration de la sécurité des patients. De toute évidence, les alertes ne sont actuellement pas spécifiques au point d’être utiles dans la pratique clinique au quotidien. Néanmoins, un nombre réduit d’alertes existe dont l’ignorance est liée à un risque accru pour les patients.

Quick-Alert®

Responsabillité pour le maniement correct des cathéters veineux centraux

Les rapports CIRRNET reproduits plus haut montrent que des problèmes mettant la sécurité des patients en péril peuvent survenir dans la prise en charge de patients porteurs d’un cathéters veineux centraux (CVC) dans les divisions et/ou les services diagnostiques et thérapeutiques (p. ex. radiologie, endoscopie, dialyse). Dans le Quick Alert No 47 sécurité des patients, en collaboration avec 14 experts et 9 associations professionnelles, a élaboré de nouvelles recommandations à ce sujet.

Médication: Situation en Suisse

Les problèmes générés par des médicaments sont à l’origine de près de 20'000 hospitalisations par an en Suisse. Le contexte et les causes.

Les docteurs Liat Fishman et Lea Brühwiler ainsi que le professeur Dr David Schwappach de Sécurité des patients Suisse qualifient la sécurité de la médication de « point critique de la sécurité des patients ». Dans un article paru en juillet 2018 dans la revue spécialisée «Bundesgesundheitsblatt», ils situent les causes de problèmes liés à la sécurité de la médication à différents niveaux du système de santé : celui du fédéralisme qui complique l’adoption de règles uniformes ; celui des échanges parfois peu établis entre médecins et pharmaciens ; celui des interfaces –entre institutions ainsi qu’entre l’admission à l’hôpital et la sortie. Vers l’article dans son intégralité

Publications scientifiques

Safe vincristine use in Switzerland: Still a long way to go?

Different international organizations recommend safety measures for the use of vincristine to prevent wrong route administrations. A central recommendation is to use infusion bags instead of syringes to prevent confusion with intrathecal chemotherapy. This study aimed to investigate the implementation of safety measures for vincristine and intrathecal chemotherapies in Switzerland.

Cours et conférences

15. novembre 2019 (13:00)  à  16. novembre 2019 (13:00) | Hôtel Radisson Blu, aéroport international de Zurich

« Sécurité des patients et pression des coûts sont-elles antinomiques ? »: conférence pour les cadres dirigeants

Les directrices et directeurs d’hôpitaux sont sollicités à de nombreux égards en raison des avancées rapides de la médecine. La politique exige économicité et assurance de la qualité, les patientes et...


7. octobre 2019 (09:00)  à  22. novembre 2019 (18:00) | Genève, Fondation Louis Jeantet

ERA en octobre-novembre 2019

Error & Risk Analysis (ERA) est l’analyse systémique d’incidents survenant au cours d’un traitement, sur la base du « London Protocol ».